Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 18:39

Témoins du forcing de la Direction pour imposer le vote électronique, auquel la CGT s'est fermement opposée, nous avions soulevé le problème de l'opacité qui entoure ce système de vote et par conséquent de la question de confiance que soulève son utilisation.

Malgré notre opposition, soutenue par plusieurs centaines de salariés, et malgré la promesse de Monsieur MAHON d'écarter ce dispositif, celui-ci a été adopté grâce à la signature de notre nouveau Directeur Général et des autres syndicats présents à l'Institut.

Il semble bien que nos inquiétudes aient été fondées puisqu'une première anomalie est apparue dès vendredi, jour de dépôt des listes et des professions de foi. En effet, les listes des candidats présentés par chaque syndicat, ainsi que la profession de foi qu'ils peuvent y joindre, devaient être déposées au bureau des Ressources Humaines vendredi 29 avril à midi dernier délai, soit en version papier, soit en version électronique.

Or, si cela a bien été fait en temps et heure par la CGT, aucune autre liste (version papier ou version numérique) n'était disponible aux Ressources Humaines à compter de midi.

De plus, malgré nos demandes réitérées pendant tout l'après-midi de vendredi, impossible d'en prendre connaissance, comme il est d'usage de pouvoir le faire, l'auto proclammé gestionnaire de vote, Monsieur SADRAN, étant injoignable, (le DGA également, par un curieux hasard..). Ce n'est qu'en toute fin d'après-midi que Monsieur Sadran a répondu par téléphone que les listes seraient affichées lundi 2 mai.

Questions :

1) Pourquoi toutes les listes n'étaient-elles pas déposées au bureau des Ressources Humaines invendredi 29 avril à midi et donc consultables par toutes les parties concernées à partir de ce moment, soit en version papier, soit en version numérique (ce qui peut être fait de manière instantanée) ?

2) Pourquoi, Monsieur Sadran a-t-il attendu la fin de l'après-midi pour nous répondre, en nous disant d'attendre lundi ? (un surprenant délai de plus de 48 heures...)

D'entrée de jeu, les règles ne sont pas respectées par tout le monde et cela ne peut qu'éveiller les soupçons quant au déroulement ultérieur des opérations !

Partager cet article
Repost0

commentaires