Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 10:19

PROJET SOCIAL, OU COMMENT FAIRE AVALER AUX SALARIES DE BERGONIE LA DEGRADATION DE LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL

 

La Direction a lancé depuis septembre l'élaboration du projet social 2016-2020, en mettant l'accent sur l'aspect participatif de la démarche. Pour ce faire, elle a constitué un « groupe projet » incluant les les syndicats, des cadres et des salariés non cadres.

Bref, nous voilà conviés à cuisiner ensemble la sauce à laquelle nous allons être mangés !

 

Il n'a échappé à personne que le climat général qui prévaut depuis quelques années dans notre Institut est loin d'être serein. Tous les salariés se plaignent des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader, avec toujours plus de flexibilité et une charge de travail toujours plus lourde. A tel point que jamais les demandes de ruptures conventionnelles, les démissions, sans parler des arrêts de travail ou les mises en invalidité n'ont été si nombreux.

 

Salariés, pour qui la souffrance au travail est désormais une réalité quotidienne, la Direction (qui en est la première responsable!) a des solutions pour vous : elles se trouvent dans le nouveau projet social qui, entre autres choses, insiste sur la « qualité de vie au travail ». Quelques exemples :

  • Vous êtes surmené, stressé : pourquoi pas un peu de yoga dans l'espace de détente ?

  • Vos problèmes professionnels empoisonnent votre vie ? : pas de panique ! Un psychologue du travail saura vous prêter une oreille attentive.

  • Vous n'avez plus le temps de pratiquer un sport ? Amenez vos baskets et votre survêtement pour le « sport maison ».

  • Vous en avez assez de vos trajets domicile/travail, et vous préféreriez rester chez vous devant votre ordinateur, plutôt que de côtoyer et d'échanger avec de vraies personnes, celles que l'on appelle des « collègues de travail » ? La version moderne de ces pratiques dépassées vous est proposée par la Direction : le télé-travail.

 

Ce projet social est un catalogue de mesurettes pour amuser la galerie, calquées sur ce qui se pratique aux Etats-Unis et autres pays adeptes de l'ultra-libéralisme, qui ne reculent devant rien pour mieux faire passer l'essentiel : l'exploitation éhontée des salariés, afin de dégager des économies sur leur dos, ce qui permet à certains de se partager de substantielles primes de « performance » !

 

Une seule réunion de travail du groupe projet a suffi pour que la CGT comprenne ce qui se tramait contre l'Institut et les salariés. Refusant de cautionner le volet social proposé par la Direction, nous avons décidé de ne plus participer à cette mascarade à laquelle nous ne voulons pas nous associer. A l'avenir, si notre voix n'est pas entendue, nous continuerons de combattre les aspects pervers du projet.

Partager cet article
Repost0

commentaires