Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 22:06

La Direction a lancé un appel d'offre en direction des investiseurs privés en vue de déléguer la gestion du parking de surface Marly assurée jusque-là par l'Institut

Petit rappel des faits : les parkings Marly (en surface et souterrains) ont été construits sur fonds publics en 2000 pour partie par Bergonié et pour partie par la CUB (aujourd'hui Bordeaux Métropole).

Un grand nombre de salariés a aujourd'hui la possibilité d'occuper les places situées en sous-sol,

au tarif de 20€ par mois, tandis que les ambulances et les visiteurs utilisent grauitement les places situées en surface.

Trois salariés en contrat aidé assurent la bonne marche de ce parking, une organisation en place depuis 19 ans et qui a fait ses preuves.

A l'instar de ce qui s'est passé au CHU, où les visiteurs et les salariés sont aujourd'hui obligés de payer leur place de parking pour accompagner ou rendre visite à leurs proches ou se rendre à leur travail, la Direction veut privatiser le parking Marly, dans un premier temps dans sa partie en surface, en offrant sa gestion à des investisseurs privés dont l'objectif sera de réaliser le maximum de profit avec le minimum de coût.

Nous demandons aux salariés de soutenir la CGT qui a demandé à la Direction d'abandonner ce projet, car après le parking de surface, rien n'empêchera la privatisation des trois niveaux du parking souterrain, ce qui entraînera fatalement une augmentation des tarifs jusque-là en vigueur à hauteur des prix pratiqués dans le quartier (jusqu'à 80€).

Comme pour les autoroutes, on brade ainsi un équipement financé sur fonds publics, donc par nos impôts, pour l'offrir sur un plateau à une société privée soucieuse de dégager les meilleurs bénéfices pour ses actionnaires.

Quant aux emplois aidés qui permettent à trois personnes de vivre de leur travail et de nourrir leur famille, il est à craindre qu'ils ne seront pas renouvelés si les parkings tombent entre les mains d'un de ces prédateurs de bien public!

Après le rez-de-chaussée du bâtiment URF (ex hôpital de jour) et le parvis Argonne, que la Direction envisage de céder pour l'un à un laboratoire privé et pour l'autre à une unité de recherche privée également, les parkings sont donc les prochains sur la liste : à quels autres pans de notre établissement la Direction compte-t-elle ensuite s'attaquer ?

Avec la CGT Bergonié et tous les salariés, ne la laissons pas faire !!


 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires