Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 22:54
Le 7 avril avait lieu un dernier tour de table avant la mise à la signature des deux accords dont nous vous avons largement parlé au cours de ces dernières semaines.

Le premier portait sur la réorganisation du temps de travail, avec en particulier la fameuse fiche n° 5 qui remet en cause l'accord RTT de 1999. Précisons que dans la dernière mouture soumise à signature, l'horaire de 7h30 journalières concernerait les ASHQ, mais aussi toutes les catégories socioprofessionnelles, puisque l'intitulé « ASHQ » figurant sur le projet initial a été supprimé. La CGT a réitéré son opposition concernant l'organisation horaire proposée par la Direction.

Le deuxième accord « pierre angulaire de notre action », concernait le Groupement d'Employeurs. A l'occasion de la discussion portant sur ce sujet, la Direction a démontré son grand talent dans l'art de la négociation. Dans une introduction surprenante, elle laissait entendre que les vives inquiétudes que la CGT avait formulées dans ses précédents journaux n'étaient pas infondées. La Direction elle-même s'interrogeait à présent sur la capacité du Groupement à satisfaire les besoins de l'Institut en moyens humains, émettait la crainte que ce groupement finirait par employer des CDD, et s'inquiétait surtout de sa viabilité financière puisqu'il ne survit actuellement qu'avec des fonds européens. (Nous vous signalons au passage que tous les fonds européens ayant trait au social et à l'emploi qui sont distribués aux pays de l'Union Européenne servent à libéraliser encore davantage le monde du travail).

Etonnante remise en question de la Direction, qui aurait pu laisser présager un revirement complet! Mais c'est à un petit jeu du chat et de la souris qu'elle s'est livrée, introduisant un amendement par-ci, cédant à une ancienne revendication par-là (la subrogation) ...., tout cela pour nous annoncer, au bout de deux heures de réunion, que les deux accords seront déposés à la signature jusqu'à fin avril.

Nous avons exhorté les autres organisations syndicales à nous joindre dans notre opposition à ces deux accords, mais nous avons essuyé un refus!

Nous informons les salariés de l'Institut que si la CGT n'exprime pas son droit d'opposition dans un délai de 8 jours, après leur notification, ils deviennent immédiatement applicables.
Par conséquent, notre devoir et notre engagement envers vous, largement opposés à ces projets, nous a poussés à agir rapidement. Pour cela nous avons adressé un courrier avec accusé de réception à la Direction et aux autres organisations syndicales afin de leur signifier par écrit notre opposition.

 

Le 14 avril 2009

 

Partager cet article
Repost0

commentaires