Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 15:33

 

DROIT DE REPONSE

 

Nous sommes régulièrement mis en cause par certains de nos « camarades » qui semblent avoir oublié que la fonction première d'un syndicat est la défense des salariés et non le jeu de massacre entre amis.

Que ce soit lors de conversations « bien intentionnées » ou dans une feuille de chou dont le seul intérêt est de montrer une certaine compétence dans l'utilisation du « copier-coller », ainsi qu'une propension à médire sans jamais nommer personne, la principale activité de ces prétendus syndicalistes semble être de dénigrer ceux qui ont vraiment à coeur l'intérêt des salariés.

Quelques exemples: « rumeur entretenue à grand renfort de publicité », « propagation de cette rumeur » (à propos de la « psychose des 7h30 »), « la non signature de cet accord aurait été irresponsable » (signifiant que ceux qui ont refusé de le signer le sont), « et non pas au domicile du patient » (à propos de la chimiothérapie ambulatoire, ce qui montre soit que ce que nous avons écrit n'a pas été compris, soit que nos propos ont été sciemment transformés)...

 

Nous pensons, quant à nous, que de telles polémiques sont une perte de temps bien inutile face aux enjeux que nous devons affronter, et que le but des syndicats n'est pas de se « tirer mutuellement dans les pattes ». Cela ne fait que le jeu de la Direction qui profite de la situation pour avancer ses pions en jouant sur certaines alliances. Mais face à des attaques répétées visant à discréditer notre action auprès des salariés, nous ne pouvons continuer à encaisser sans réagir.

Nous avons pour nous la légitimité de tous ceux qui nous ont fait suffisamment confiance pour nous permettre d'être le premier syndicat en terme de remise de chèques syndicaux (302 chèques, soit l'équivalent de 1994,24€). Vous savoir massivement à nos côtés nous a confortés dans l'action que nous avons menée contre les deux accords (l'un sur l'adhésion au groupement d'employeurs et l'autre sur la perte de 8 jours RTT) qui ne sont pas légalement applicables. Il est navrant de constater que chaque fois que la CGT agit pour la défense des salariés, elle est systématiquement accusée de vouloir déstabiliser l'Institut, ce qui ne serait pourtant dans l'intérêt de personne!

 

Nous ne souhaitons pas vous endormir avec des paroles lénifiantes mais vous inciter à la vigilance. Seule une mobilisation constante autour de la CGT nous permettra de préserver notre système de santé, nos emplois et nos droits sociaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires