Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 21:00

La formation professionnelle a été instaurée afin de permettre à chacun, et en particulier aux salariés peu qualifiés, d'apprendre de nouveaux métiers, d'acquérir de nouveaux diplômes ou d'améliorer leurs domaines de compétences. Elle est par conséquent bénéfique pour le salarié mais aussi pour l'employeur qui peut ainsi compter sur un personnel plus qualifié et mieux adapté à ses fonctions et à leur évolution.

Or, nous constatons que l'Institut refuse souvent d'accorder les formations souhaitées par le personnel occupant les premiers niveaux de la grille salariale, les cantonnant dans leur statut d'embauche. Quand elle daigne en octroyer une, elle organise des pseudo-formations qui, in fine, n'apportent rien aux salariés concernés.

La formation professionnelle ne devrait pourtant pas se limiter à la formation aux nouvelles techniques de « management » qui semblent être les seuls domaines recevant la bénédiction de la Direction, qui par ailleurs essaie par tous les moyens de décourager le personnel relevant du secteur logistique: recours à la sous-traitance, non titularisation de ce personnel et, ainsi que nous venons de l'expliquer, refus de lui accorder des formations qualifiantes, comme si ces salariés n'en valaient pas la peine (ou, peut-être, à quoi bon payer une formation à des gens dont on sait vouloir se débarrasser à plus ou moins brève échéance?)...

Lors de la réunion de négociations du 14 septembre, la CGT Bergonié a interpelé la direction sur cette orientation qui lui semble contraire aux aspirations légitimes de tous à acquérir une meilleure qualification et à élargir ses domaines de compétences.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires