Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 19:19

 

 

Au beau milieu de l'univers de béton et de verre de notre Institut, il est un lieu où les patients viennent profiter d'un moment de détente, un havre de paix où ils peuvent oublier pour un temps la lourdeur des traitements : il s'agit du jardin créé il y a quelques années par un certain nombre de bonnes volontés parmi le personnel mais aussi d'anciens malades séduits par le projet. L'exiguïté des lieux avait à l'époque été optimisée dans cette réalisation quelque peu orientaliste que tous s'accordent à trouver très réussie.

Depuis, notre jardin a conquis à la fois les patients hospitalisés et ceux qui viennent recevoir des soins en ambulatoire, leurs familles et leurs amis accompagnateurs ou visiteurs, qui se sont emparés de ce lieu dont ils apprécient tout particulièrement l'esthétique et le côté accueillant.

Las ! Pour que vive un jardin, un minimum de d'entretien est nécessaire. Ces derniers temps, celui-ci offre un aspect négligé et poussiéreux, accentué par les effets de la sécheresse estivale.

De nombreux patients « habitués des lieux », témoins de l'abandon dont souffre « leur » jardin, nous ont fait part de leur regret et de leur déception devant ce gâchis. Pas besoin d'aller chercher bien loin : le jardinier employé à mi-temps étant parti à la retraite, la Direction n'a pas jugé bon de le remplacer, et cela se voit !

L'accueil des patients et la prise en charge de la maladie, cela a pourtant aussi à voir avec ce genre de lieu où l'on peut se retrouver, discuter ailleurs que dans une chambre, sentir le soleil ou la brise sur sa peau, bref, sortir de l'univers clos de l'hôpital pour profiter d'un petit coin de nature.

Patients et soignants, nous avons tous besoin que ce jardin perdure !

Que la Direction, si soucieuse de développement durable, passe donc aux actes en ouvrant à nouveau un poste de jardinier (poste qui existait d'ailleurs de tout temps à Bergonié), ouverture qui serait d'autant plus justifiée que les salariés demandent eux aussi la création d'un espace vert qui leur serait réservé (ce qui serait possible du côté des vélos).

Partager cet article
Repost0

commentaires