Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 00:00

 

Après la fusion Curie Paris/St Cloud, puis de Nantes et Angers, la stratégie du groupe UNICANCER et ses directions locales ressemble bien à une menace pour l’existence des Centres de Lutte Contre le Cancer créés en 1945.

Nos centres ont pourtant une mission nationale à but non lucratif reconnue par tous pour la recherche, les soins et les traitements du cancer.

 

Avec la loi BACHELOT, les contraintes budgétaires et les regroupements par territoire génèrent des situations de privatisations et de démantèlement dans tout le pays :

 

  • bachelotA BORDEAUX : Activité libérale sur l’IRM , la TEP. Privatisation de l’ORL ,transfert de la stérilisation , de la tomo, de la chirurgie thoracique au CHU externalisation de l'entretien de certaines activités de labo au privé les sociétés de maintenances comme Dalkia etc sont présentes dans tous les secteurs de l'Institut. Création d’un groupement employeur GENESEMS pour supprimer les emplois sous la convention des centres.

    Le Président de ce groupement n’est autre que le Directeur Général Adjoint du centre anticancéreux Bergonié. Pour rappel, le directeur de l’Institut Bergonié est aussi Président d’UNICANCER et adjoint au Maire chargé de l'équarrissage de l’Emploi à la mairie de Bordeaux. Cherchez l'erreur...

  • A TOULOUSE : Création d’un cancéropôle sur les anciens terrains AZF regroupant des firmes pharmaceutiques et cliniques, le CHU et le centre anticancéreux C.REGAUD.

  • A NICE : Création d’un GCS à statut privé de 7000 m2 en cogestion avec le CHU introduisant une activité libérale des médecins. Privatisation de 53% de l’activité du nouvel IRM.

  • A MARSEILLE : Privatisation des analyses chimie, hémato de routine. Privatisation d’une partie de l’IRM.

  • A CURIE : Création de mini structures privées (Startups) financées pour la recherche en partie par les dons et legs. Partenariat scientifique d’envergure avec le glorieux laboratoire SERVIER. Transfert des inventions du personnel vers le monde industriel.

  • A VILLEJUIF : Mise en place d’une tarification « hors-forfait » pour accueillir les « patients VIP » des pays du Golfe.

Avec cette liste non exhaustive, on constate que le groupe UNICANCER met en place nationalement des groupements administratifs, économiques, ressources humaines, recherches études cliniques et médicaux. Ainsi, en éloignant les missions de nos centres, les directions locales sont dessaisis de leurs prérogatives, et les CE, CME et CA du contrôle indispensable.

 

Pour la défense des centres et de ses personnels, la CGT vous alerte sur ces menaces de démantèlement et de privatisation et vous propose de réagir !

 

Le 26 septembre prochain, une commission paritaire se tient au niveau d’UNICANCER, la délégation CGT portera les exigences suivantes :

  • Augmenter les salaires en fonction du coût de la vie et rattraper le retard accumulé

  • Revaloriser les grilles de classification

  • Obtenir un plan de résorption des CDD en CDI pour les emplois permanents

  • Réinstaurer le 13ème mois

  • Calculer l’ancienneté réelle sur la base de 1% par an

  • Supprimer la classification B et faire glisser les autres catégories d'un cran vers le haut afin de rattraper une partie de la perte du pouvoir d'achat subie depuis treize ans.

  • Prendre en charge la mutuelle complémentaire obligatoire à 100% par l'employeur.

  • Instaurer une prime forfaitaire de 1400€ pour tout le personnel de la position B à la position H.

  • Forfaitiser les primes de performance accordées aux cadres, ainsi que la prime variable additionnelle accordée aux médecins

Partager cet article
Repost0

commentaires