Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 05:54

 

Dans un contexte de redéfinition du schéma sanitaire global inspiré par la loi HPST, dite loi « Bachelot », les Centres de Lutte Contre le Cancer sont particulièrement menacés. Les dix-huit centres qui subsistent aujourd'hui (sur les vingt existants jusqu'en 2010) sont appelés à être fusionnés ou absorbés par d'autres structures publiques ou privées, avec pour conséquences la réduction des effectifs et de l'offre de soins.

Anticipant ces restructurations programmées, la CGT Bergonié, par l'intermédiaire des représentants que vous avez élus en 2010, n'a eu de cesse de lutter contre les mesures prises par notre Direction pour se conformer à cette orientation.

DÉFENSE DES SERVICES MENACÉS

Par ses interventions dans les différences instances où elle est présente (Délégués du personnel et Comité d'Entreprise), y compris nationale (Paritaire), la CGT Bergonié a défendu :

  • L'ouverture du 5e le week-end contre la volonté de la Direction de transformer cet étage en service de semaine avec ouverture uniquement du lundi au vendredi.

  • Par voie de conséquence, l'activité de chirurgie.

  • Le service de l'URC et le maintien des salariés de ce service en CDI.

  • Les consultations (plusieurs dizaines de salariés), en s'opposant à la volonté de la Direction de réduire l'activité d'un service « peu rémunérateur » selon la Direction. (pour rappel : les consultations de dermatologie ont été transférées à Saint-André).

  • Le service des archives (6 salariés) menacé par l'extension du système PACS +DMP (numérisation des supports).

  • Le standard (6 salariés) en s'opposant à son automatisation, prélude à une externalisation.

  • Les laboratoires, ce qui a contribué à la création du département de bio-pathologie au sein de l'Institut avec centralisation des prélèvements.

  • Le service des traitements, malgré l'instauration du logiciel SIRH, qui a déjà permis l'externalisation de la paie. La CGT a défendu la présence de ce personnel indispensable à la gestion des contrats de travail, des absences maladie, des congés maternité, et aux relations avec les organismes extérieurs (Sécurité Sociale, Prévoyance ...).

  • Le personnel des ressources humaines, jugé par certains comme pléthorique, alors que la présence de cette équipe est essentielle à la gestion administrative des salariés(formation,VAP,  recrutement ...)

  • Le service du courrier, dont l'existence est, encore aujourd'hui, menacée.

  • L'activité IRM, tomothérapie et TEP dédiée à l'Institut.

  • L'effectif des brancardiers, des cuisiniers et plongeurs, des infirmiers(ères) et AS de nuit...

  • Les services logistiques (entretien, maintenance) menacés par l'externalisation ...

 

 

ACCORDS D'ENTREPRISE

La CGT a signé des accords représentant des avancées significatives pour les salariés, cependant elle a su s'opposer quand il le fallait à tous ceux comportant des dangers pour leur avenir :

  • Signature de l'accord sur l'aménagement des fins de carrière.

  • Signature des accords relatifs à la mise en place d'un intéressement collectif et à la distribution des primes.

    Mais

  • Opposition à l'accord portant sur la création d'un groupement d'employeurs, permettant que des postes existants au sein de l'institut soient progressivement transférés dans une structure extérieure fournissant en personnel plusieurs établissements.

  • Opposition à l'accord concernant la réorganisation du temps de travail qui ferait perdre aux salariés des jours de RTT.

  • Opposition à l'accord portant sur la GPEC, qui permettrait des suppressions d'emplois.

 

  1.  
    1.  

      Depuis 2004, la loi prévoit que tout salarié peut prétendre à une formation, mais cette disposition n'était appliquée que très partiellement, raison pour laquelle la CGT a œuvré pour débloquer la situation existante :

  2.  

    FORMATION

 

  • La formation professionnelle concerne aujourd'hui, grâce à notre action, plus de 150 salariés par an (accès à des formations diplômantes, qualifiantes, ou à des remises à niveau).

 

 

SALAIRES & PRIMES

 

En dépit du chantage au déficit, utilisé de façon récurrente par la Direction, la CGT a obtenu :

  • Le changement de niveau pour plus d'une centaine de salariés de l'Institut, soit par métiers, soit à titre individuel.

  • Une augmentation générale des salaires au niveau national.

  • L'obtention de primes annuelles sur le plan local.

  • La tenue de discussions paritaires concernant la mise en place de nouvelles classifications par transposition de la loi LMD dans les Centres.

     

 

LUTTE CONTRE LE TRAVAIL PRECAIRE

 

La CGT s'oppose au recours abusif des contrats précaires, types CDD, CAE, et utilise tous les moyens à sa disposition, y compris juridiques, pour leur substituer des contrats à durée indéterminée :

  • Titularisation de nombreux salariés dans des secteurs très divers, avec par exemple, celle d' ASH jusqu'alors sous contrat CDD ou CAE au bloc opératoire.

  • Titularisation d'infirmiers et d'aide-soignants dans les différents services d'hospitalisation.

  • Création d'un pool d'assistantes médicales en CDI.

 

 

  1.  
    1.  

      DÉFENSE DES DROITS DES SALARIES

A l'écoute de tous les salariés, nous avons eu à cœur de défendre leurs conditions de travail, leur statut et de les rétablir dans leurs droits lorsque ceux-ci n'étaient pas respectés :

  • Grâce à votre mobilisation en faveur de notre pétition, nous avons obtenu le maintien du roulement du personnel de nuit (Aide-soignants et infirmiers), dont le changement voulu par la Direction aurait également impacté les horaires du personnel de jour.

  • Vos représentants délégués du personnel ont adressé à la Direction plus de 120 questions écrites et une cinquantaine de questions diverses concernant les problèmes et les droits des salariés, avec pour la plupart d'entre elles, une issue positive.

  • Pour ceux d'entre eux qui n'ont pas obtenu de réponse favorable de la part de la Direction, les élus CGT ont constitué des dossiers aux prud'hommes dont certains ont été résolus à l'amiable et d'autres sont en cours de jugement.

  • Vos représentants au Comité d'entreprise ont effectué de très nombreuses interventions auprès de la Direction pour défendre les intérêts collectifs des salariés dans les diverses commissions, comme celle du logement et de la formation dans le souci permanent de défendre et d'améliorer l'existant. Ils ont sollicité plusieurs expertises comptables afin d'avoir une vision d'ensemble réelle de l'état financier de l'Institut.

  • Vos représentants ont oeuvré pour le maintien des conditions d'octroi des jours de RTT tels que défini dans l'accord de 1999 pour les cadres et les non cadres.

 

 

 

 

 

 

  1.  
    1.  

      INFORMATION

 

La CGT vous informe régulièrement sur les orientations voulues par la Direction, sur ses actions et revendications pour la défense de vos droits. Depuis février 2009 :

  • 56 numéros de notre journal ont été publiés et distribués (par tous les temps !)

  • Notre site internet http://cgtbergonie.over-blog.fr a été créé et régulièrement alimenté.

  • Plusieurs dizaines de tracts d'information ont été rédigés.

  • Plusieurs pétitions ont été proposées à vos signatures, comme celle contre l'Ordre infirmier, contre l'auto-remplacement et le maintien du roulement des ASH ou contre l'externalisation...

  • L'information régulière sur la question de l'Ordre infirmier a débouché sur le soutien de la quasi-totalité des infirmier(e)s de l'institut Bergonié au mouvement victorieux de boycott de l'Ordre (refus de l'adhésion et du paiement de la cotisation qui étaient demandés).

  • De nombreuses Assemblées Générales ont été organisées afin d'informer et de débattre avec les salariés.

     

Afin de nous permettre de continuer à vous défendre

 

A PARTIR DU 30 AVRIL par correspondance

 

LE 16 MAI 2013 en salle de conférence

 

POUR ELIRE VOS REPRESENTANTS AU COMITE D'ENTREPRISE ET VOS DELEGUES DU PERSONNEL,

 

VOTEZ, FAITES VOTER POUR LA CGT !!!

 

CANDIDATS PRESENTES PAR LA CGT DANS LES DEUX INSTANCES :

Reynald ADEM, Saïd BAHOUM, Véronique BROUSTE, Jean-François DERIDET, Catherine DESPRAT-DUROU, Bruno GAUNET, Corine HERRET, Hussein JOHER, Jennifer LABAT, Cédric LENFANT, Pierre LEMERDY, Bernadette LESTAGE, Myriam NAKOU-LELO, Marie-Claude PETERSEN, Michel PEYRAN, Marlène SHOLTZ, Cédric TOUY, Manuel VIDAL

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires