Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 21:48

 

Où les qualités de héros, maintes fois démontrées, de Monsieur Notre Directeur Général, forcent l'admiration et la fierté de tous les salariés de Bergonié.

 

Qu'on se le dise, l'Institut Bergonié est dirigé de mains de maître par un Stakhanov des temps libéraux, dont l'hyperactivité n'a d'égale que la fulgurante sagacité. Car comment ne pas qualifier de formidable ou d'herculéenne la capacité de JR à occuper simultanément :

  • un mandat de Conseiller Municipal de la ville de Bordeaux en tant qu'adjoint au Maire chargé de l'emploi, du développement économique, de la recherche et de l'enseignement supérieur, qualifié par le journal Le Point de « pilier du dispositif Juppé »1,

  • une fonction de directeur du Cancéropôle du Grand Sud-Ouest depuis 2009,

  • une autre de directeur de l'unité 916 de l'Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale,

  • un des trente-deux sièges de conseillers au sein du Conseil d'Analyse de la Société, « placé auprès du Premier Ministre, [avec pour] mission d'éclairer les choix politiques du Gouvernement par l'analyse et la confrontation des points de vue [...] »2.

  • la fonction, depuis le 11 octobre dernier, de Président de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer (devenue Fédération Française de Lutte Contre le Cancer à partir du 4 novembre 2010).

  • et, enfin, celle de Directeur bienaimé de notre Institut ?

 

Quelques esprits grincheux et de mauvaise foi auraient ici l'outrecuidance d'avancer qu'un être humain normalement constitué ne saurait cumuler autant de mandats, de responsabilités, de réunions, de conseils, d'émoluments et de petits fours sans bâcler le travail, saturer le coffre-fort ou y laisser l'estomac. Ce serait mal connaître Notre JR.

 

super jrCar quand le commun des mortels ne dispose que de cent-soixante-huit heures hebdomadaires pour travailler, dormir, se sustenter, croître et multiplier, Monsieur Notre Directeur parvient très vraisemblablement, par quelque prodige propre à sa qualité d'être supérieur à mi-chemin entre un dieu et une créature de Prométhée, à dilater le temps, de sorte qu'une semaine pour nous, vulgum pecus, s'écoule pour lui au moins dix fois plus longuement.

 

Un extrait de l'article dithyrambique, publié dans un journal autrement plus coté que les feuilles de choux de la C.G.T Bergonié, mérite d'être lu :

« Jusque-là président délégué de la FNCLCC, ce père de trois enfants très attaché aux valeurs de la famille s’offre à 61 ans un nouveau challenge de taille en prenant la présidence de l’organisme. «La population vieillit et nos dépenses de santé explosent. Nous allons devoir apprendre à faire aussi bien avec moins d’argent », prévient-il. Ce sera l’objectif majeur de son mandat de trois ans. »3 [Nous soulignons]

 

Reprenant peut-être à son compte cette célèbre citation d'un bordelais non moins valeureux que lui, « Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies »4, JR s'applique sans doute à lui-même les conclusions induites par sa profonde et grave réflexion sur l'état de la France : toujours faire aussi bien, avec moins de rétribution salariale, moins de personnel, moins de moyens, mais toujours plus d'efforts exigés des mêmes travailleurs.

Heureusement que la France n'a jamais été aussi riche (1 800 milliards d'euros de PIB) !

 

 

 

 

1Eddy Charpol : « Sept nouveaux visages de l'équipe municipale », Lepoint.fr, 15 mai 2008

3Nicolas César : « Josy Reiffers, le nouvel homme fort de la lutte contre le cancer », La-Croix.com, 18 octobre 2010

4Michel Eyquem de Montaigne, Essais

Partager cet article
Repost0

commentaires