Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 18:17

 

En 2009, la CGT avait proposé comme alternative au groupement d'employeurs la création de pools de remplaçants dans tous les secteurs où des besoins avaient été identifiés, comme ceux des ASH hospitalisation et bloc, cuisine, Aide-soignants, infirmiers …

La CGT avait accompagné cette proposition de la demande de compensations financières ou autres pour ce personnel en récompense de l'effort et des sacrifices qui lui seraient demandés et afin de rendre ces postes attractifs.

Malheureusement, si notre proposition a bien été retenue et a permis la titularisation de plusieurs dizaines de salariés, l'instauration d'équipes de remplaçants n'a pas été généralisée à toutes les catégories socioprofessionnelles, et aucun avantage particulier ne leur a été accordé, bien au contraire : en effet, ils ne disposent d'aucun avantage ni d'aucune visibilité quant à l'organisation de leur temps de travail à moyen ou long terme.

Or, la Direction souhaite aujourd'hui instaurer des nouveaux roulements pour les aide-soignant(e)s et infirmier(ère)s , ce qui permettra d'intégrer les CDI pool dans un roulement unique pour chacune des catégories.

Pour cela, elle a lancé des groupes de travail dont sont exclus les délégués syndicaux qui ont pourtant toute légitimité à discuter de ces questions. Les propositions qui ont été faites au sein de ces groupes de travail font apparaître un nivellement par le bas pour l'ensemble des AS et infirmier(ère)s. Néfaste financièrement, puisque le nombre de dimanches et de jours fériés travaillés serait réduit, le projet présenté par la Direction augmenterait la flexibilité et nuirait par conséquent à leur vie sociale et familiale et dégraderait leurs conditions de travail, à l'instar de ce qui s'est passé pour les ASH hospitalisation,ASH bloc, plongeurs,ASH imagerie.

La CGT conteste vigoureusement ce projet et, à la demande des intéressés, a porté la question lors de la dernière réunion des délégués du personnel le 17 avril, faisant état des inquiétudes des salariés. La Direction a répondu que le projet était toujours en discussion au sein des groupes de travail.

Sachant par expérience que ce genre de « discussion », au prétexte d'améliorer les droits de quelques-uns, n'aboutit qu'à faire reculer ceux de tous, la CGT demande que le sujet, touchant aux accords d'entreprise, soit discuté en négociation avec les délégués syndicaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires