Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 15:33

 

Lors de la dernière commission paritaire du 20 décembre 2010 des Centres de Lutte contre le Cancer entre les Syndicats et la Fédération Patronale, cette dernière a accepté, sous la pression d'une pétition de plus de 1800 signatures émanant de huit centres à travers la France, le principe d'une augmentation générale des salaires.

Elle a également proposé à cette commission une grille de revalorisation salariale dont nous reproduisons quelques extraits ci-dessous :

Niveau B : (+2,38 %) soit un RMAG à 17 234 €.

Niveau C : (+1,68 %) soit un RMAG à 18 115 €.

Niveau D: ( + 1,49 %) soit un RMAG à 20 386 €.

Niveau E : (+ 0,5 %) soit un RMAG à 22 895 €.

Niveau F : (+0,5 % ) soit un RMAG à 26935 €

Niveau G: (+5,1 % ) soit un RMAG à 29433 €

Niveau H: (+10,9 5%) soit un RMAG à 32170 €

Niveau I : (+10,13 %) soit un RMAG à 35376 €

Niveau J, K, L, M, N (+0,5 %)

Médecins ( 0,5 %)

Les augmentations s'appliqueraient également sur RMAG 1 et RMAG 2.

Création d'un nouveau groupe D1 qui serait proposé pour les aide-soignants.

Pour les niveaux de E à I révision des 13 critères classants de la CCN et de la prise en compte de l'évolution en particulier : la technicité, la responsabilité, la sécurité, la qualité. Cela concernerait: les IDE, lesMANIP, les IBODE, les IADE etc...

Création d'un niveau intermédiaire F1 pour les manips de radiothérapie et peut-être de médecine nucléaire, pour certaines IDE, IBODE, Puéricultrices qui auraient une technicité supérieure, une responsabilité supérieure... ce niveau se situerait à F + 3,88 %.

 

Commentaires de la CGT Bergonié

 

La CGT se félicite des augmentations de salaires de l'ordre de 5 à 10 % susceptibles d'être concédées aux niveaux G, H et I. Mais elle s'insurge de l'absence de véritable revalorisation pour l'ensemble des autres salariés, tant pour les salariés les moins rémunérés que pour les médecins et les cadres de J à N, qui sont eux aussi oubliés dans cette proposition.

En effet, ces dix dernières années, les bas taux d'inflation ont servi de prétexte au freinage des salaires. Les ressortissants des premiers niveaux éprouvent une grande détresse matérielle, sans cesse ils doivent compter à l'euro près, ne serait-ce qu'en fin de mois pour acheter leur nourriture, régler leur loyer et leurs factures, en continuelle augmentation et à un niveau bien supérieur à l'inflation moyenne.

Alors que la France n'a, dans toute son histoire, jamais autant produit de richesses avec un PIB de près de 1780 milliards d'euros, on ne daigne offrir que quelques miettes par mois de plus aux salariés des niveaux B C, D, E et F pour prix de leurs efforts .

Qu'est-ce que 25 € ou 33 € par mois quand votre loyer augmente de 20€en moyenne, votre facture de gaz ou d'électricité de 10 % , votre panier de courses, vos impôts locaux,vos frais mutuelle de 6% ou encore que vous avez dû remplacer votre réfrigérateur par un autre qui vous lâchera dans cinq ans.

Par ailleurs, si les propositions concernant les cadres I sont acceptables, celles touchant les médecins et les autres cadres de JàN de nos centres nous paraissent insuffisantes au vu des responsabilités et de la haute expertise qui sont les leurs dans le domaine de la recherche et du traitement du cancer.

A la CGT , nous réclamons plus de justice salariale ; l'inflation augmente plus vite que les salaires ? Exigeons une revalorisation qui défende réellement le mieux-être matériel de tous, et lutte efficacement contre la perte de pouvoir d'achat des salariés (12 % en 10 ans !).

La CGT Bergonié se battra pour un rattrapage de ce pouvoir d'achat, avec des hausses de salaire en

conséquence. 12 % d'augmentation, ce n'est pas de la démagogie, c'est, au vu de la situation économique, du

simple pragmatisme !

 

Adresse de notre blog cgtbergonie.over-blog.fr

 

Partager cet article
Repost0

commentaires