Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour nous contacter

Saïd Bahoum - 05 56 92 74 65

Recherche

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 02:39

 

Au cours de la réunion des Délégués du Personnel du 26 avril dernier, nous avons interpellé la Direction au sujet de la prime exceptionnelle qui doit être versée prochainement dans le cadre du rattrapage du pouvoir d'achat.

En effet, seuls les salariés positionnés en B, C et D sont concernés par l'attribution de cette prime au motif que leur situation matérielle s'est particulièrement dégradée au cours des dernières années, ce qui est tout à fait exact. C'est la raison pour laquelle nous avons signé l'accord d'entreprise qui fixe le versement de la prime à fin mai.

Néanmoins, la CGT Bergonié estime que les salariés classés de E à H doivent eux aussi bénéficier de cette prime afin de pallier les difficultés qu'ils rencontrent du fait de l'augmentation des prix et des services, qui n'est pas compensée par des augmentations de salaires.

C'est d'ailleurs pour l'octroi d'une prime étendue à tous les salariés classés de B à H que nous nous sommes prononcés depuis juin dernier, portant cette revendication lors de chaque rencontre avec la Direction.

Jusqu'à présent, celle-ci a refusé de nous entendre.

Nous pensons que des méthodes qui visent à diviser les salariés en versant des primes « à la carte » (ce qui se passe pour les médecins et les cadres, dont les primes sont variables ou comme ici, en opposant des catégories les unes contre les autres), nuisent au bon fonctionnement de l'Institut en mettant les salariés en concurrence.

Nous sommes pour notre part favorables à une augmentation générale des salaires, à la forfaitisation des primes à taux plein pour les cadres et les médecins et à la généralisation d'une prime de 1400€ pour tous les personnels de B à H.

Partager cet article
Repost0

commentaires